Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 15:59

 

Herculine Barbin / Mes souvenirs et autres fragments

Etape de travail sous forme de lecture théâtrale et sonore

D'après Mes souvenirs d'Herculine Abel Barbin

 

 

248

 

Mise en scène et adaptation: Anne-Sophie Juvénal

Jeu: Anthony Roullier

Création sonore: Jonathan Prager

 

Herculine Barbin / Mes souvenirs et autres fragments est un projet de création théâtrale et sonore qui réunit une metteur en scène, un comédien et un compositeur de musique électroacoustique. Publiées une première fois en 1874 puis exhumées par Michel Foucault du département français de l'hygiène publique en 1978, les mémoires d'Herculine Barbin composent un ouvrage troublant, entre l'autobiographie romancée et le poème dramatique. C'est aussi le récit d'une existence hors norme, celle d'un hermaphrodite née femme en 1838 et mort en 1868 à 30 ans après être officiellement devenu un homme. Dans ses mémoires, il/ elle révèle ses amours interdits, sa souffrance face au rejet, mais aussi l'espoir d'une vie nouvelle au bout d'un voyage...

 

J'ai choisi ce texte pour la force de son écriture et pour la puissance poétique de la figure hermaphrodite avec son étrangeté anatomique. Aussi parce qu'il ouvre un champ de réflexion qui m'intéresse particulièrement, sur l' identité, le genre et le pouvoir de normalisation. Car ce que raconte ces mémoires au-delà de la quête d'amour désespérée et un peu naïve d'Herculine, c'est la violence du pouvoir d'assignation, ne pouvant se déterminer sexuellement Herculine Barbin dérive peu à peu vers la folie et finit par adhérer à l'image que la société projette sur elle/lui, celle du monstre. « Il n' y a de monstruosité que là où le désordre de la loi naturelle vient toucher, bousculer, inquiéter le droit, que ce soit le droit civil, le droit canonique, le droit religieux. » dit Michel Foucault.

Anne-Sophie Juvénal

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by la fabrique mc11
commenter cet article

commentaires