Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 20:43

les dates a communiquer

samedi-soir-blog

 

d'après l'oeuvre de Boguslaw SCHAEFFER

Traduction : Urszula MIKOS, Olivier COHEN

Conception et mise en scène : Urszula MIKOS

 

Avec: Régis IVANOV, Michel QUIDU, Olivier WERNER


« La magie du théâtre ne réside pas dans ses artifices. Elle est fondée sur sa profondeur, sur sa capacité à dévoiler l'homme. »

"Scenario pour trois comediens", Boguslaw Schaeffer

Boguslaw Schaeffer, né en Ukraine en 1929, est compositeur, musicologue, premier "happeneur" de Pologne, fondateur du Théâtre Instrumental, pionnier de la musique électronique, dramaturge et auteur d'une trentaine de pièces parmi les plus importantes et les plus novatrices de l'Après-Guerre. Cependant, son œuvre visionnaire reste méconnue en France.

« Trio » interroge le sens même d’une présence sur le plateau de théâtre: qu'y fait-on ? Pourquoi ? Comment ? Les trois interprètes de l’œuvre de Schaeffer, à la fois comédiens et musiciens répètent inlassablement, comme enfermés dans une infernale obligation d'exister.


Urszula Mikos revisite régulièrement  l'œuvre de Boguslaw Schaeffer en raison de sa parfaite actualité. Elle est la première à faire découvrir ses textes au public français. Elle monte "Répétition" en 1992, "Quartette" en 1993 puis "Trio" en 2000 qui remporte le Grand Prix des Rencontres Charles Dullin. Cette nouvelle version est l'occasion de réexplorer cette œuvre aux multiples facettes avec une distribution inédite de comédiens talentueux.

« (...) Une mécanique de précision laissant une grande part à l’aléatoire... On est plus proche ici du free jazz que de l'harmonie… » (LIBERATION - Maïa Bouteillet - Février 2000)
« "Trio" est une forme résolument novatrice où l’humour côtoie sans complexe la poésie. La qualité de la mise en scène d’Urszula Mikos et le talent des comédiens - tant pour l’improvisation que pour l’interprétation stricte de cette partition théâtrale originale - en font un spectacle remarquable et étonnant. » (LA REVUE DU SPECTACLE - Gil Chauveau - Février 2000)
« C’est à la métaphysique
 que s’attaque Urszula Mikos en nous donnant à voir et entendre Trio.( (...) C’est toute l’absurdité du monde qui ici se trouve contenue. Heureusement soutenue par une connaissance à toute épreuve du théâtre. Et des acteurs pour le moins engagés et costauds ! » (RADIO LIBERTAIRE - Jehan Van Langhenhoven - Janvier 2000)

Repost 0
Published by la fabrique mc11
commenter cet article
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 15:15

samedi-soir-blog

 

d'après l'oeuvre de Boguslaw SHAEFFER

Traduction: Urszula MIKOS, Olivier COHEN

Conception et mise en scène: Urszula MIKOS

Assistante: Jeanne MOYNOT

 

Avec: Régis IVANOV, Michel QUIDU, Olivier WERNER


« La magie du théâtre ne réside pas dans ses artifices. Elle est fondée sur sa profondeur, sur sa capacité à dévoiler l'homme. »

"Scenario pour trois comediens", Boguslaw Schaeffer

Boguslaw Schaeffer, né en Ukraine en 1929, est compositeur, musicologue, premier "happeneur" de Pologne, fondateur du Théâtre Instrumental, pionnier de la musique électronique, dramaturge et auteur d'une trentaine de pièces parmi les plus importantes et les plus novatrices de l'Après-Guerre. Cependant, son œuvre visionnaire reste méconnue en France.

« Trio » interroge le sens même d’une présence sur le plateau de théâtre: qu'y fait-on ? Pourquoi ? Comment ? Les trois interprètes de l’œuvre de Schaeffer, à la fois comédiens et musiciens répètent inlassablement, comme enfermés dans une infernale obligation d'exister.


Urszula Mikos revisite régulièrement  l'œuvre de Boguslaw Schaeffer en raison de sa parfaite actualité. Elle est la première à faire découvrir ses textes au public français. Elle monte "Répétition" en 1992, "Quartette" en 1993 puis "Trio" en 2000 qui remporte le Grand Prix des Rencontres Charles Dullin. Cette nouvelle version est l'occasion de réexplorer cette œuvre aux multiples facettes avec une distribution inédite de comédiens talentueux.

« (...) Une mécanique de précision laissant une grande part à l’aléatoire... On est plus proche ici du free jazz que de l'harmonie… » (LIBERATION - Maïa Bouteillet - Février 2000)
« "Trio" est une forme résolument novatrice où l’humour côtoie sans complexe la poésie. La qualité de la mise en scène d’Urszula Mikos et le talent des comédiens - tant pour l’improvisation que pour l’interprétation stricte de cette partition théâtrale originale - en font un spectacle remarquable et étonnant. » (LA REVUE DU SPECTACLE - Gil Chauveau - Février 2000)
« C’est à la métaphysique
que s’attaque Urszula Mikos en nous donnant à voir et entendre Trio.( (...) C’est toute l’absurdité du monde qui ici se trouve contenue. Heureusement soutenue par une connaissance à toute épreuve du théâtre. Et des acteurs pour le moins engagés et costauds ! » (RADIO LIBERTAIRE - Jehan Van Langhenhoven - Janvier 2000)

 

 

les jeudi, vendredi, samedi à 20h, le dimanche à 17h

Repost 0
Published by la fabrique mc11
commenter cet article
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 15:14

ENTRE2O creation

 

Entre deux «O» : Orient / Occident

Éloge de l’instant

SPECTACLE MUSICAL MULTIMEDIA pour voix- guitare - ondes Martenot - électronique - Vjing - installation plastique

Tao Yu & André Serre-Milan, conception / musique / textes / installation

TRIO 3D : Virginie Colette, soprano - Sophie Maréchal, guitare - Nadia Ratsimandresy, Ondea

Tao Yu, Vjing

Marie Rouault, lumières

Sébastien Chatron, son et dispositif de diffusion

André Serre-Milan, électronique temps réel

Carl Faia, Développements informatiques pour ART ZOYD STUDIOS

 

 

« Entre deux ‘O’ » est né d’une rencontre entre deux compositeurs et leur envie d’échanger, partager et construire à travers un jeu de

ping-pong.

Jeux d’écritures … musicales, littéraires, plastiques.

Deux conceptions qui aboutissent à une troisième sous la forme d’un spectacle multimédia, emporté par le TRIO 3D, ensemble fortement

engagé dans la création.

 

Un poéme/attitude sur le sens, l'essence des choses et des êtres.

Un voyage de 3 personnages en quête… de devenir leur propre auteur.

Qui prennent peu à peu, tour à tour, conscience de la présence de l'autre : la construction d'un trio.

Vivre l’instant, pour mieux le dépasser, et prendre conscience de la courbe qui nous porte … ou emporte.

 

 

Une production de C.R.E.A. avec le soutien de la DRAC ÎLE DE FRANCE / La FONDATION HARTUNG-BERGMAN, Antibes / NAXOS BOBINE, Paris / ART ZOYD STUDIO, Valenciennes / SYNART, Antibes / Le Théâtre LA PISCINE, Châtenay-Malabry / La Fabrique MC11, Montreuil

 

Repost 0
Published by la fabrique mc11
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 15:09

Les jeudi, vendredi, samedi à 20h, le dimanche à 17h

 

Auteur et Metteur en scène : Régis Ivanov

Avec : Benoît Di Marco et Marion Servole

Décor : Patrick Pouchin et Ysa Joly

 

Claudia est une jeune cadre commerciale. Elle est chargée d’introduire les produits de maroquinerie WISH dans la chaîne des grands magasins Prés Verts, et de négocier directement avec le PDG  de la chaîne, Jean-René Desembruns. Même si elle est prévenue - Desembruns est dur en affaires et à moitié fou - le face à face est de plus en plus difficile et déroutant. Pourquoi Desembruns exige-t-il  tout à coup des produits sains made in France et une éthique chez ses fournisseurs ? Claudia tient bon : Desembruns ne parle-t-il pas contre ses propres intérêts ? Qu’est-ce que ça cache ? La difficulté la fait se transcender. Elle va jusqu’à humainement incarner la beauté de ses produits à la mode. Elle ne lâche rien, mais attention : Desembruns n’est sans doute pas qu’un excentrique. Lui aussi, il l’observe, et lui seul a les clés…

Repost 0
Published by la fabrique mc11
commenter cet article
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 15:06

MG 3855

Les jeudi, vendredi, samedi et lundi à 20h, le dimanche à 17h

 

Auteur, concepteur: Olivier BRUNHES

Assistantes: Alice VARENNE, Séverine VINCENT

Technique: Bastien COURTHIE, Tom MENIGAULT

Costumière: Olga KOVALEVSKY

Photographe: Emmanuel NGUYEN NGOC

Administratice: Frédérique KEDDARI

Danseuse, chorégraphe: Sandra SAINTE ROSE

Comédiens: Raja AÏTOUR, Nathanaël FAVORY, Christelle JOURNET, Kemso, Baptiste AMANN, Sacha BOURDO, Thomas CASPAR, Nadia SADJI, François LALANDE, Lyn THIBAULT, Alice VARENNE, Séverine VINCENT

 

 

…Vaisseaux fantômes et mystérieux, personne à la barre.
Grands voyageurs du vide, ils errent loin des pesantes réalités du monde, funambules pitoyables mais glorieux, parce que sans retour…
Je travaille avec un groupe d’acteurs cosmopolites composé : de comédiens en situation de handicap, d’anciens détenus, de SDF et d’autres acteurs encore sauvages comme des saumons de rivière.
Nous cherchons à parler de ces moments où la vie bascule irréversiblement, lorsqu’on passe à travers le miroir, lorsqu’on réalise qu’on n’est plus dans les canons des normes. Les moments de rupture. Je ne cherche pas à traiter l’anecdote, le témoignage. Je cherche à écrire la pulsion qui déclenche la violence, la misère, le dérèglement, l’internement.
Je cherche à trouver le chant qui pourrait exprimer ces instants de prise de conscience nouvelle, ces raptus. Ce sont des esclaves qui, dans des champs de coton, se sont mis à chanter pour transcender leurs détresses : le blues est né, il nous émeut. C’est un chant (au sens poétique du terme), un pot-pourri d’images, de paroles jetées en pâture que je souhaite restituer dans ce spectacle. C’est cela que j’écris et que nous préparons comme une partition.
(Olivier Brunhes)

 

un aperçu de l' "improbable troupe" sur Youtube: http://youtu.be/BnVmYH5M0nI

 

 

Co-production : L’Art Eclair et le Théâtre du Cristal
en partenariat avec :
La région île de France
La Fabrique mc11
Le théâtre de Belleville
Le Grand Parquet

La Compagnie l’Art Eclair est subventionnée par la région Ile de France au titre de la permanence artistique.


Repost 0
Published by la fabrique mc11
commenter cet article
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 15:05

visuel.jpg

Les jeudi, vendredi et samedi à 20h

Le dimanche à 17h

 

texte: Leonid ANDREIEV

traduction, mise en scène, interprétation: Olivier WERNER

direction de comédien: Urszula MIKOS

aide à la traduction: Galina MICHKOVITCH

 

"La folie est un jeu avec lequel il est dangereux de jouer. Si vous grattez une allumette au milieu d'une poudrière, vous êtes en droit de vous sentir plus en sécurité que si la plus infime crainte de folie se glisse dans votre cerveau. Et cela je le savais, je le savais." (La pensée, feuillet 2)

 

Pour se réapproprier un moi possible, homogène et indivisible, le Docteur Igniatievitch Kerjentsev - incarcéré pour le meurtre de son meilleur ami - rédige huit feuillets depuis sa cellule. Un récit qui prend la forme d'une reconstitution précise de son meurtre. Ce qui l'a précédé, le passage à l'acte et ce qui l'a suivi. Ce que Kerjentsev adresse aux experts médicaux chargés de statuer sur sa santé mentale menace de lui faire définitivement perdre la raison. Car La pensée est aussi l'histoire d'une écriture - ici sur scène l'histoire d'une prise de parole - qui met à jour la schizophrénie de son auteur.

Repost 0
Published by la fabrique mc11
commenter cet article
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 15:04

Capture d’écran 2012-09-13 à 16.44.44

 

Les jeudi, vendredi, samedi à 20h

Le dimanche à 17h


Mise en scène: Olivier WERNER

Scénographie: Oliver WERNER et Jan CROUZET

Vidéo: Marina MASQUELIER

Son: Frédéric BÜHL

Comédiens: Pierre-François DOIREAU et Pearl MANIFOLD

 

After the end tient lieu d’expérimentation anthropologique en milieu fermé. Un thriller fantastique sans effets spéciaux qui décripte l’universalité de tension des rapports de sexe.

Quand une situation donnée d’enfermement renvoie un homme et une femme à la simple animalité de leurs rapports, quand l’instinct prend le pas sur la conscience, la parole et le corps deviennent des armes pour se rendre supportable la promiscuité. Tout est permis à dire ou à faire pour tenter de recouvrer un espace de liberté aux dépens de l’autre. Sarcasmes, humiliations, asservissements, violences physiques et psychiques, mépris et séduction : autant d’appuis pour manipuler et dominer celui que l’on devine trop fragile pour assumer la précarité de sa situation.

Repost 0
Published by la fabrique mc11
commenter cet article
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 15:02

prodiges-mathieu-roy-blog-copie-2.jpg

 

La Compagnie du Veilleur, création 2012-2013

Texte: Mariette NAVARRO
Mise en scène: Mathieu ROY

Costumes : Marine ROUSSEL
Administration et Production : Jean-Baptiste PASQUIER - Bureau FormART
Distribution: Caroline MAYDAT, Aurore DEON, Johanna SILBERSTEIN

Coproduction: Association S’il vous plaît - Théâtre de Thouars, Scène Conventionnée / La Maison des Arts de Brioux-sur-Boutonne... (en cours)

La Cie du Veilleur est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Poitou-Charentes), la Région Poitou-Charentes, le Conseil Général de la Vienne et subventionnée par la Ville de Poitiers.

Le texte Prodiges® est édité chez Quartett (avant-propos de Matthieu Roy).

Visuel: Quartett éditions - Tous droits réservés


Prodiges® est né du désir d'imaginer un spectacle que l'on puisse jouer dans des espaces intimes (petite salle de spectacle, appartement, bar, salle de réunion...), en s'inspirant de la situation des « réunions Tupperware », où une vendeuse à domicile, invitée par une hôtesse, va présenter ses produits aux amis de cette dernière. Trois jeunes femmes nous font face et prennent la parole. Elles sont vendeuses à domicile, pour une célèbre marque d'accessoires de cuisine. La Débutante est là pour la première fois. Les deux autres, la Monitrice et la Concessionnaire, vont l'initier aux secrets de la vente et de la prise de parole en public, tout en rivalisant de bagout pour être de véritables petits prodiges du commerce et de la convivialité...

L'écriture du texte est le fruit d'une commande passée par la Cie du Veilleur à l'auteur Mariette Navarro (le texte a été édité très récemment chez Quartett). Une interview de Mariette Navarro sur France Culture est disponible ici:
http://soundcloud.com/formart/france-culture-entretien


Repost 0
Published by la fabrique mc11
commenter cet article
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 14:01

nouveau-visuel-plus-gros.jpg

 

      

Comédiens: Louise BELMAS, Thibaut CORRION, Roman GIRELLI, Arnaud HUMBERT, Hélène LAUSSEUR

 

Costumes: Axel AUST

Lumières: Perrine CADO

Texte et mise-en-scène: Roman GIRELLI

Hommage à Thomas Bernhard


En 1976, Thomas Bernhard écrit « Les Célèbres » pour le Festival de Salzbourg. Trente-cinq
ans plus tard, nous sommes en présence des petits-enfants des personnages de Thomas
Bernhard. Pas des chanteurs d’opéra mais des acteurs, rassemblés dans un moment de
latence. De temps en temps, l’un d’entre eux cherche à s’exprimer. Il prend la parole et la
vanne est ouverte. Chacun cherche alors à compléter, prolonger, contredire ce qu’il dit. C’est
sans fin. Ils ne se répondent jamais, parlent sans s’entendre, sans s’écouter, les uns à côté
des autres. Pas ensemble mais pour soi, dans un monologue intérieur à voix haute. Ils ne
disent pas ce qu’ils pensent et ne pensent pas ce qu’ils disent. Jusqu’à ce que le vase ait
débordé et que la parole de chacun puisse renaître, laissant apparaître les cicatrices.

Repost 0
Published by la fabrique mc11
commenter cet article
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 14:00

visuel-blog.jpg

 

 

Texte: Marion AUBERT

Mise en scène: Elisa MILLOT

Collaboration artistique : Charlotte GIRARD
Création lumière : Estelle PANCHER
Scénographie : Antonin ANZIL
Costume : Marion LACHAUD
Création Sonore : Antony AUBERT

Distribution : Anthony ALLARD, Stéphanie BARGUES, Pascaline BAUMARD, Rémy CARPENTIER, Catherine CASABIANCA, Carine GREILSAMER, Justine PAILLOT, Robert RIZO

 

pour plus d'informations sur la compagnie: http://www.3culotteset1carton.net/

 

Saga des habitants du val de Moldavie de Marion Aubert est une comédie pour 8 fantômes qui se mobilisent contre la mort.
Les comédiens ont péri dans un terrible incendie qui ravagea le théâtre en plein spectacle. D’un commun accord, ils reviennent le lendemain pour achever leur dernière représentation. Mais, une fois devant le public, bien décidés à jouir de leur dernier instant sur scène, ils vont leur faire un véritable show. Chacun viendra tour à tour raconter tout ce qu’il a toujours eu envie de dire. Mêlant confidences et mensonges éhontés, ils vont entrainer le public dans un tourbillon d’émotions. Ce spectacle se relève alors comme un véritable éloge de la vie.
La scénographie est simple, puisque le décor est le théâtre lui-même. Il y a, ça et là, quelques éléments calcinés, résidus de l’incendie.  Il règne la pénombre, les personnages sont sur le plateau mais, on ne distingue d’eux qu’une silhouette dessinée par un léger faisceau de lumière. Puis un rayon  s’intensifie et dirige tous les regards sur un des personnages. Il nous raconte comment c’est, de l’autre côté. Pendant ce temps, les autres sont là, enfin…  par là…. Ils passent, s’assoient, dansent … Ils vont et viennent à leurs gré, de la salle aux coulisses, en passant par les toilettes et les couloirs de ce théâtre qu’ils connaissent sur le bout des doigts. Pourtant, ils finissent toujours par revenir là où ils se sentent le mieux : sur scène. Se passant tour à tour la parole, jouant avec les codes du théâtre… Parfois seuls, parfois groupés pour exprimer au public leur joie de refaire un petit tour dans leurs vie.

 

Repost 0
Published by la fabrique mc11
commenter cet article