Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Entre 1996 et 2008, Urszula Mikos et Olivier Cohen ont créé et dirigé le théâtre du Proscenium, salle de 49 places à Paris, espace de recherche et d’expérimentation ouverte à la création théâtrale et musicale, privilégiant les auteurs vivants.

Ce principe les a poussés à articuler leur projet autour de spectacles, lectures et festivals, proposant une centaine de créations françaises, telles celles de John-Patrick Shanley, Marina Tsvétaéva, Rachid O, Abdelhak, Caya Makele, Karin Lacroix, Amhed Chamlou, Michel Gheude, Yeno Anongwy, Kits Hilaire, Margaret Minchkov, Michel Tremblay, Léon Damas, Maryse Combe, Joseph Zobel, Christian Rullier, Jim Catwright, Daniel Keen, Léa Fazer, Marie Ndiaye, Fabrice Melquiot etc.

Ils fondent en 2008 la Fabrique Mc11 sur les mêmes principes de fonctionnement que le théâtre du Proscenium en radicalisant leurs choix, en matière d'accueil, de programmation ou d'expérimentation.

Depuis 2008, la Fabrique Mc11 a accueilli des créations d'Olivier Werner, Matthieu Roy, Clyde Chabot, Thomas Blanchard, Oliver Brunhes, entre autres. Des textes d'auteurs comme Dennis Kelly, Marion Aubert, Mariette Navarro, Nathalie Quintane, Ivana Sajko, Claire Chollet, Alice Zéniter, James Gamer, Cyrille Martinez, Christophe Pellet y ont été présentés.

La programmation musicale a été amorcée en 2009 par l'invitation faite à André Serre-Milan à présenter son spectacle "Danse Lili danse" mêlant chant, musique, dispositifs électroacoustiques et vidéo. En mai 2013, ce compositeur a été invité à proposer sa nouvelle création « entre deux o », rencontre entre deux esthétiques -européenne et chinoise – interprétée par le Trio 3 D voix, guitare et ondes Martenot. 

Le Théâtre du Proscenium a bénéficié pendant ses 14 ans d'existence d’une aide de la ville de Paris et plus ponctuellement d’un soutien de la Drac

 

les projets d'Urszula Mikos on reçu le soutien de la Ville de Paris, du Thécif, d'Arcadi, de la Dmdts, du Cnt, de l'Adami, du CNC, ou de la Drac Île-de-France. Elle présente ses créations au Proscenium ou à la fabrique mc 11, mais aussi au Centre Culturel Boris Vian (les Ulis), à la Maison de la Musique de Nanterre, au Centre Wallonie-Bruxelles (Paris), au Centre dramatique Régional de Colmar, à l’Opéra Comique de Paris, au Festival Musiques en Scène (aux Subsistances Lyon), à La Criée (Marseille), au Pianoktail de Nantes, au Theatre Romain Rolland de Villejuif et sur plusieurs scènes d'ile de france (Gagny, Olrly, Taverny, Levallois Perret...).

 

Malgré un bilan très positif et une gestion impeccable, malgré une prise de risque artistique, une programmation riche et clairement définie, malgré des conditions d’accueil de compagnies dignes de théâtres subventionnés (partage de recette et installation confortable), malgré la fidélité et l'enthousiasme du public, la Mc11 fonctionne sans subvention et uniquement en autogestion, avec une équipe réduite (pas d'administrateur, ni même de régisseur régulier). Un apport financier apparaît nécessaire pour mener à bien le projet de maintien et de développement du lieu.

 

Partager cette page

Repost 0
Published by